L’équithérapie

Qu'est quoi ?

Le terme équi-thérapie désigne l'utilisation d'un équidé comme partenaire thérapeutique et médiateur de la relation. En France, ce terme recouvre une pratique large et variée, puisque l'utilisation du cheval diffère selon la profession du praticien (orthophoniste, éducateur, psychologue, etc.).

 

 

 

 

 

Psychothérapie avec le cheval

Commencer une thérapie c'est apprendre à mieux se connaître pour prendre soin de soi et aller de l'avant.

Dans le cadre de la psychologie, l’équithérapie s’inscrit donc dans une démarche de soin psychique. On peut alors parler de psychothérapie avec le cheval.
À la différence d'une thérapie plus classique, en équithérapie, la présence du cheval mobilise la personne dans sa globalité, le corps et l'esprit étant engagé dans la relation avec le cheval et le thérapeute. Il stimule et accompagne cette relation dans l’instant présent et permet d'axer l'écoute sur des aspects corporels et émotionnels.

 

L’équithérapie est à différencier de l'équitation

En équithérapie, c’est la relation à l’animal qui prime ! La mise à cheval n’est ni nécessaire, ni obligatoire. Le but n’est pas d’apprendre à monter, ni d’acquérir des compétences équestres. Il n'y a donc aucun pré-requis équestre ou sportif. Le cheval est là pour nous aider à découvrir et tenter de nouvelles expériences. Il est là pour jouer, s'apaiser, se faire plaisir et tenter de comprendre ses difficultés, pour les dépasser.

 

 

 

Pour qui ?

Particuliers & Institutions - À tout âge de la vie - Séance individuelle ou groupe

Enfants, adolescents, adultes ou personnes âgées, la psychothérapie avec le cheval s’adresse à toutes personnes désireuses d’évoluer vers un mieux être et une meilleure compréhension de soi.

Les séances d’équithérapie s’adressent aux particuliers, aux familles, ainsi qu’aux institutions. Elles peuvent être individuelles ou collectives, avec un maximum de 3 personnes, et ce pour garantir l'établissement d'un espace sécurisé et d'une relation de confiance.

Tout un chacun peut tenter l'aventure d'une psychothérapie "autrement", avec le cheval comme partenaire et compagnon, pour faire face à des difficultés variées. Celles-ci peuvent être liées à :

  • Des troubles du sommeil ou de l'alimentation
  • Une phobie scolaire ou sociale
  • Des troubles de l'apprentissage
  • Des troubles autistiques (ou troubles du spectre autistique)
  • Un handicap ou polyhandicap
  • Une dépression
  • Des difficultés relationnelles (familiales, de couple, au travail)
  • Un état d'anxiété
  • Un stress post-traumatique
  • Etc.

Il n’y a pas de contre-indication physique, hormis l’allergie aux poils de chevaux.